Des collages immédiats

Le spectacle infini de la performance libère de la lourdeur de sens du théâtre

Je vais dans le sens où rien n’a de sens

"un des sens" - David Noir - SCRAP - Le Générateur - mai 2014 - © Photo Karine Lhémon
« un des sens » – David Noir – SCRAP – Le Générateur – mai 2014 – © Photo Karine Lhémon

1. Dans le sens où « vouloir dire » me semble la chose la plus insignifiante qui soit

Nous avons bâti un monde de goûts et de couleurs, d’opinions et de points de vue. Nous en sommes parfois fiers. Personnellement, je ne tiens aucune de nos supposées qualités d’appréciation comme des valeurs réellement profondes. Elles me semblent plutôt être les symptômes de la panique de nos cerveaux soucieux de se trouver des reflets, en proie à l’incapacité de répondre à l’apparente incohérence des images qu’ils ne cessent de tricoter de nuit comme de jour à partir d’un fatras de perceptions accumulées depuis l’enfance.

La machine semble toujours prête à s’emballer et nous nous savons intimement guidés par un pilote aveugle.

2. Dans le sens où ne se trouve de sens qu’une fois dépassé le désir d’en donner

L’occasion ici pour moi, d’énoncer à nouveau quelques préceptes issus de ma recherche sur SCRAP, performance créée au Générateur en 2014 avec Christophe Imbs, et qui président encore aujourd’hui à ma vision de la représentation. Voici donc quelques extraits de mon dossier d’alors, dans la droite ligne duquel je souhaite encore m’inscrire. C’est en effet un chemin que l’on ne peut rebrousser.

En suivre les nuances et les circonvolutions m’a amené à franchir un portail qui n’ouvre que dans le sens de l’entrée vers de vastes zones libres et vagues que constitue le monde de la performance ; à l’opposé du théâtre qui, à jamais, tel un jouet mécanique devant un mur, continuera de buter jusqu’à épuisement de son ressort sur ce qu’il prend illusoirement pour sa modernité, sans pouvoir s’en affranchir. C’est normal ; c’est ainsi ; car le théâtre s’est laissé farcir de dogmes mortifères se donnant l’apparence de la joie. La jubilation comme ils disent. Ça vaut son pesant de Vivre Ensemble à l’ombre de la Grande Connerie.

Le spectacle dont je rêve aujourd’hui est un théâtre à la Pollock, où de grandes dégoulinures de sens sont projetées, se superposent et s’entrecroisent dans l’espace, comme autant de gouttes et giclées de peintures sur la toile.

Le sens littéral des œuvres a, pour moi, fait son temps. Je n’ai plus envie de comprendre ce que je vois ni ce que j’entends lorsque je suis en présence de créations vivantes.

L’abstraction des formes, mais aussi, une manière de « cut-up » des événements scéniques, de classement aléatoire des humeurs de l’interprète, guident mon travail.

Non que je comprenne tout, mais bien souvent, sans pourtant disposer d’aptitudes spéciales, je comprends trop.

Or je ne viens pas là pour ça, mais pour m’enfouir dans un fatras d’espaces mentaux comme dans un inextricable langage dont je ne possède enfin pas complètement les bases.

J’imagine et crois ne pas être le seul et unique spectateur de mon espèce. 

Je pars donc en quête de celles et ceux qui, comme moi, aspirent à ce qu’on ne leur raconte plus d’histoire…

En lire davantage au sujet de Scrap

 

Accueil » Civilisation propre » Des collages immédiats

Retour en haut

Partagez cet article

Autour de sujets avoisinants

Thèmes abordés ici : - - - - - - - Cliquez sur les liens pour suivre leurs développements à travers d'autres articles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

© 2017 David Noir ®. Tous droits réservés - All rights reserved