Les Parques d’attraction

Les Parques d’attraction

ou  La vie déguisée

 

Les Parques d’attraction est un espace de libertés, celle de se déguiser, celle de s’élever, celle de régresser, celle de s’aimer, celle de se haïr … Tout y est dédié aux visiteurs et visiteuses et les seules limites à leur expression sont celles qu’ils et elles se donnent. L’aventure se joue sur fond de textes racontant le parcours intime d’un Jason moderne à la quête d’une toison à la pilosité délicate et enfin différente des éternels genres masculin/féminin dont il a fait, sans s’en satisfaire, plus de cent fois le tour. Sur les murs encadrant les dizaines de décors retraçant son parcours comme autant de trains fantômes, se déroulent en boucle, sentences glanées au hasard et micro-fictions portraiturant notre gentille culture dans laquelle évolue quotidiennement le héros ordinaire.      

Performance avec invitation à participer
Texte, conception et jeu  : David Noir
Musique Christophe Imbs
Partenaires de jeu : 
Valérie BRANCQ
Sonia CODHANT
Philippe SAVOIR
Any TINGAY
Lumières : Jérôme ALLART
Régie : Guillaume JUNOT

Les Parques d'attraction - David Noir
Les Parques d’attraction  a été créé en co-production avec Le Générateur durant 5 soirées, du 20 au 24 avril 2013.
Toutes les infos sur le déroulement de la performance sont ici
Pour consulter la page de Creative.arte.tv dédiée au Générateur,  à propos des Parques d’attraction, suivez ce lien
 
Les Parques d’attraction emprunte son texte à La Toison dort mais dans une répartition différente des textes.
Ils sont regroupés en 3 volumes principaux qui correspondent chacun à une étape de création sur scène.

 Télécharger ci-dessous les 3 recueils composant le texte intégral au format PDF

Licence Creative Commons
Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution – Pas d’Utilisation Commerciale – Pas de Modification 3.0 France.

 

  • Le manège des réalités  
Télécharger le recueil
Extrait
Je suis en train de vouloir mourir mais ça ne me dérange pas si ça se passe comme je veux
Qui donc est Je ? Certainement pas les autres ; « Je » hait les autres
Disparu, je retrouve le goût des vacances
Tu le sais bien, c’est pour cette fois que nous serons des anges
Je suis anachronique ; qu’on ne me dérange pas
Trop nombreux, trop choqués, impossible de tout contrôler ;
Eh bien bonsoir alors,
Espoir – ça va péter !
Centurion, mon ami, tu m’as laissé une pointe de lance dans la rate et son métal rouillé m’empoisonne le sang
 
  • L’attraction passionnée 
Télécharger le recueil
Extrait
J’avais une chatte, une chienne, une femme, un mari, eh oui.
Je vivais dans les poils
Envie de pleurer ou de se masturber c’était pourtant pareil ?!
Mes éjaculations étaient éclats de rires et larmes de nos sexes
Et toutes nos chattes réunies en pleuraient leurs liqueurs de vie
Et moi j’avais envie de slows
Pas besoin de l’amour pour s’aimer ; y a qu’à comprendre son histoire
Pourquoi reprendre à soi sa vie, quand sa vie à soi
existe tellement mieux dans l’illusion des autres ?
Alors je l’ai laissée, dans les mains des apôtres.
 
  • La foire aux consciences 
Télécharger le recueil
Extrait
Souffrir n’empêche pas d’ rire
Souffrir n’est pas mourir
Souffrir n’empêche pas d’ jouir
Souffrir n’est pas construire
Souffrir n’est pas détruire
Souffrir n’est pas punir
Souffrir sert à penser
Souffrir peut être joué
 

Autour de sujets avoisinants

Partagez ce contenu sur…
Des cours d’interprétation accessibles toute l’année
cours de théâtre et d'improvisation Scène Vivante

Formation continue au jeu d'acteur proposée par David Noir

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

© 2019 David Noir ®. Tous droits réservés - All rights reserved